Le Dropshipping est-il légal en 2021 ? Ce qu’il faut éviter

Si vous ne savez pas grand-chose sur le dropshipping, vous pouvez penser que c’est trop beau pour être vrai. Après tout, vous n’avez pas besoin de payer pour un espace d’entreposage, il n’y a pas de développement de produit, et vous pouvez lancer et gérer une entreprise de dropshipping tout seul. Cela peut rendre certaines personnes sceptiques et se demander si le dropshipping est légal.

Laissez-nous dissiper toute confusion que vous pourriez avoir. Le dropshipping est un modèle commercial parfaitement légitime que de nombreux entrepreneurs ont utilisé pour créer des boutiques de commerce électronique prospères. Il existe toutefois certaines exigences et considérations légales que vous devez connaître avant de lancer votre propre site.

Restez donc avec nous pour tout savoir sur la légalité du dropshipping. Vous apprendrez également comment vous assurer que votre site de commerce électronique est en règle et fonctionne de manière éthique dès le début.

Note : Les informations présentées dans ce post sont uniquement destinées à des fins d’information et ne constituent pas un avis juridique. Pour toute décision commerciale importante, y compris la création d’entités commerciales, les taxes et la propriété intellectuelle, consultez toujours un avocat.

Qu’est-ce que le Dropshipping ?

La question  » le dropshipping est-il légal ?  » provient généralement de personnes sceptiques ou qui ne comprennent pas bien le fonctionnement du dropshipping.

Vous vous demandez peut-être comment il est possible de gagner de l’argent en vendant des produits en ligne sans posséder de stock. C’est une question pertinente. Alors, pour tous ceux qui ne connaissent pas encore le dropshipping, voyons comment fonctionne exactement ce modèle commercial.

Le dropshipping est une méthode d’exécution au détail où le détaillant en ligne (vous) n’est pas responsable du stockage, de l’emballage ou de l’expédition de tout inventaire. Au lieu de cela, tout ceci est géré par votre fournisseur de dropshipping.

Le bénéfice que vous réalisez est la différence entre le prix de gros de l’article proposé par votre fournisseur et le prix de détail auquel vous êtes en mesure de vendre le produit en ligne. Fixez vos marges de prix correctement, et c’est de l’argent dans votre poche à chaque vente en ligne !

L’ensemble du processus de dropshipping peut être décomposé en quatre étapes de base :

  • Vous créez une boutique de commerce électronique et ajoutez les produits que vous souhaitez vendre.
  • Un client commande un produit sur votre boutique en ligne.
  • Vous passez la commande auprès de votre fournisseur de dropshipping.
  • Le fournisseur de dropshipping exécute la commande et l’expédie directement à votre client.
  • Ce qui est super cool avec le dropshipping ? Vos clients ne sauront jamais que les produits qu’ils achètent ne viennent pas directement de vous !

    Votre fournisseur est comme un partenaire silencieux qui « expédie les produits en aveugle » (ce qui signifie qu’ils sont envoyés sans aucune information d’identification sur l’emballage). Ainsi, si votre client vit une expérience agréable, il l’associera entièrement à VOUS et à votre marque. C’est ainsi que vous encouragez les ventes répétées.

    DepositPhotos

    Le Dropshipping est-il légal ?

    Pour ceux d’entre vous qui sont venus ici à la recherche d’une réponse simple à la question « le dropshipping est-il légal ? » OUI, le dropshipping est tout à fait légal.

    Gardez à l’esprit, cependant, qu’il y a certaines questions juridiques que vous devez prendre en compte lorsque vous construisez et gérez une entreprise de commerce électronique. En fonction de la localisation de votre activité, il peut y avoir des exigences en matière d’enregistrement et de taxation des entreprises.

    Il existe également des exigences légales en matière de marketing, de confidentialité, de marques déposées et d’autres considérations que vous devez connaître en tant que propriétaire d’une boutique en ligne. De plus, lorsqu’il s’agit de facteurs qui ont un impact sur la légalité, il existe des zones grises éthiques dans lesquelles vous devez être prudent, afin d’éviter que votre entreprise de dropshipping n’ait des problèmes.

    Dans les prochaines sections, nous allons discuter de diverses questions juridiques qu’un entrepreneur de commerce électronique doit prendre en compte. Il est important de comprendre chaque exigence au fur et à mesure que vous développez votre magasin de dropshipping en ligne afin de vous assurer que vous atténuez votre risque juridique.

    Considérations juridiques pour votre entreprise de dropshipping

    Si vous n’avez jamais géré de boutique en ligne auparavant, vous devez veiller à ne pas négliger les exigences légales liées à la mise en place d’une telle boutique.

    Sauter une étape légale dans les premiers jours de la création de votre entreprise peut vous coûter cher plus tard. Dans certains cas, cela peut même vous coûter votre entreprise. Pour vous assurer que toutes les bases sont couvertes, nous vous proposons une liste de considérations juridiques à explorer.

    Cette liste n’est qu’un point de départ. Vous devez toujours consulter un professionnel du droit avant de prendre une décision définitive.

    Alors, plongeons et commençons ! Le dropshipping est-il légal ? Absolument. Gardez simplement à l’esprit les considérations suivantes.

    Licences commerciales :

    DepositPhotos

    Lorsqu’on parle des exigences légales du dropshipping, l’une des questions les plus populaires parmi les dropshippers nouvellement établis est : avez-vous besoin d’une licence commerciale ?

    En général, la réponse est non. Une licence commerciale n’est pas nécessaire pour créer un magasin et s’associer avec des fournisseurs. Cela dit, ce n’est pas parce que ce n’est pas obligatoire que ce n’est pas une bonne idée d’enregistrer officiellement votre entreprise conformément aux exigences de votre État.

    Avec une licence d’entreprise, de nombreux aspects de la mise en place d’une boutique en ligne (obtention d’une passerelle de paiement, email de marque, etc.) seront plus faciles pour vous. Cependant, avant de vous enregistrer, assurez-vous d’évaluer tous les types de licences disponibles et de voir laquelle sera la plus bénéfique pour votre entreprise.

    Pour comprendre tous les tenants et aboutissants des licences commerciales pour une boutique en dropshipping, consultez le guide suivant. Avez-vous besoin d’une licence commerciale pour vendre sur Shopify ?

    Responsabilité et légitimité :

    L’enregistrement d’une licence d’entreprise peut vous aider à réduire les risques de plusieurs façons, les deux principales étant la responsabilité et la légitimité.

    Avoir une licence d’exploitation peut réduire votre responsabilité personnelle si un problème survient à cause d’un produit acheté sur votre boutique en ligne. Ceci est particulièrement important si vous exercez votre activité dans un pays où les litiges sont nombreux, comme les États-Unis.

    Une licence peut également accroître votre légitimité en tant qu’entreprise de commerce électronique réputée. Vous voulez être considéré par les fournisseurs comme un partenaire fiable, et le fait d’avoir une licence d’exploitation démontre une norme de professionnalisme.

    Lorsque vous débutez, une licence d’exploitation peut vous aider à établir la confiance des consommateurs et des autres entreprises avec lesquelles vous travaillez.

    Problèmes de fiscalité :

    DepositPhotos

    Vous savez déjà que le paiement des impôts est une réalité incontournable de la vie, alors assurez-vous d’en tenir compte dans votre plan d’affaires également.

    Pour commencer, vous devrez peut-être obtenir un numéro d’identification fiscale fédéral (EIN) auprès de l’IRS. C’est une obligation pour la plupart des entités commerciales, à l’exception des entreprises individuelles. Tout ce que vous devez faire pour obtenir un EIN est de remplir la demande en ligne.

    Ensuite, vous devez réfléchir au montant des impôts que vous devrez collecter et/ou payer. De nombreux nouveaux entrepreneurs négligent de planifier à l’avance et de mettre de l’argent de côté pour les impôts… ne laissez pas cela vous arriver !

    Les lois sur les taxes de vente diffèrent selon les états et changent souvent. Parlez-en à un comptable dès le début pour savoir à quoi vous attendre et comment vous préparer. Vous pouvez également vérifier périodiquement la politique fiscale de chaque État pour vous assurer que vous respectez les règles. Voici une liste des sites web des départements fiscaux de chaque État.

    Enfin, pensez à ouvrir un compte bancaire professionnel pour séparer les fonds personnels et professionnels. C’est particulièrement important si vous traitez des transactions par le biais de votre site Web, d’un compte Paypal ou d’un autre service de paiement en ligne.

    Gardez à l’esprit qu’en matière de fiscalité, vous devrez tenir compte à la fois de la taxe de vente sur vos produits et de l’impôt sur le revenu sur vos bénéfices. Comme il s’agit d’un élément du commerce électronique en constante évolution, assurez-vous de consulter un avocat fiscaliste ou un comptable lors de la création de votre entreprise de dropshipping.

    Formation d’une entité commerciale :

    Lorsque vous dirigez votre propre entreprise, vous devez vous protéger de toute responsabilité autant que possible. L’une des premières étapes consiste à créer une entité juridique pour protéger vos actifs personnels.

    Nous vous suggérons de décider de la structure de votre entreprise avec l’aide d’un fiscaliste et de demander à devenir une entité commerciale dès que possible. Avant même de lancer votre première boutique en ligne.

    Dans de nombreux États, il y a un délai (et de la paperasserie supplémentaire) entre le moment où vous déposez votre demande pour devenir une entité commerciale et le moment où vous recevez un certificat d’autorité ou un certificat de revente officiel (ou quel que soit son nom dans votre État).

    Un bon point de départ est de vérifier si votre nom commercial potentiel est disponible dans l’état où vous vous enregistrez. Une simple vérification en ligne ne devrait prendre que quelques minutes.

    En attendant, vous pouvez visiter le site Web de l’IRS pour demander un numéro d’identification d’employé pour votre entreprise. Vous devrez disposer de votre EIN et des documents de constitution de votre entité juridique avant de vous rendre à la banque pour ouvrir un compte bancaire professionnel pour votre entreprise.

    La structure d’entreprise la plus simple est l’entreprise individuelle, mais pour de nombreuses entreprises de commerce électronique, la création d’une SARL ou d’une société peut être plus judicieuse. Là encore, examinez vos options avec un conseiller juridique ou un fiscaliste pour faire un choix éclairé.

    Une fois que vous avez déterminé votre structure, la formation d’une entité commerciale est assez simple. Il faut déposer des documents et payer une taxe auprès de l’agence d’État qui s’occupe des enregistrements commerciaux.

    Accords juridiques et clauses de non-responsabilité :

    DepositPhotos

    Vous connaissez toutes ces pages et ces pop-ups remplies de langage juridique avec des cases à cocher que vous devez accepter lorsque vous utilisez un site web ? Vous aurez besoin de certaines d’entre elles pour votre boutique en ligne de dropshipping également.

    Encore une fois, nous vous recommandons de consulter un conseiller juridique pour vous assurer que les divulgations que vous créez sont spécifiquement adaptées au fonctionnement de votre entreprise de commerce électronique.

    Voici quelques documents juridiques courants dont vous aurez probablement besoin pour votre boutique en ligne :

    • Conditions générales de vente
    • Politique en matière de droits d’auteur
    • Politique de confidentialité
    • Conditions générales de vente
    • Politique de retour et de remboursement

    Il est également important de déterminer s’il existe des clauses de non-responsabilité particulières à afficher sur la page, en fonction du type de produits que vous vendez. Les clauses de non-responsabilité sont des déclarations qui servent d’avertissement aux utilisateurs et qui peuvent limiter la responsabilité des propriétaires de magasins découlant des activités normales de commerce électronique.

    Les types de clauses de non-responsabilité les plus courants sur les sites de commerce électronique sont les clauses de santé et de sécurité et les clauses d’affiliation.

    Clauses de non-responsabilité en matière de santé et de sécurité

    Les clauses de non-responsabilité sont très courantes pour les produits de santé, notamment les vitamines, les suppléments, les remèdes homéopathiques, etc. Ce type de produit particulier fait l’objet d’attentes élevées de la part des consommateurs, et les propriétaires de sites de commerce électronique se méfient à juste titre de toute apparence trompeuse.

    Si vous vendez des produits qui entrent dans cette catégorie, il est important de comprendre les conseils de la FTC pour savoir quand et comment utiliser les clauses de non-responsabilité en matière de santé dans votre marketing.

    En général, ces types d’avis de non-responsabilité expliquent que le supplément ou le remède n’a pas été évalué par une agence de réglementation et ne remplace pas un traitement ou un conseil médical. Il s’agit d’une exonération de responsabilité très spécifique qui conseille la prudence et avertit les utilisateurs que le produit peut avoir des limites.

    Le dropshipping de ces types de produits est-il légal ? Oui, tout à fait. Il suffit d’être intelligent à ce sujet et d’utiliser les clauses de non-responsabilité appropriées le cas échéant.

    Clauses de non-responsabilité des affiliés

    Les clauses d’exclusion de responsabilité des affiliés divulguent les relations d’affiliation avec d’autres sites. Par exemple, un affilié Amazon reçoit une petite commission chaque fois qu’un utilisateur clique sur un lien d’affiliation et effectue un achat sur le site Amazon.

    Ces relations sont plus courantes sur les sites de blogs et de conseils qui évaluent les produits. Elles ne sont pas aussi fréquentes sur les sites de commerce électronique.

    Toutefois, si vous vendez des produits qui génèrent une commission, vous devez inclure une clause d’exclusion de responsabilité des affiliés. La Commission fédérale du commerce exige que vous divulguiez les relations qui vous offrent un avantage en termes de profit – y compris toute personne qui verse une commission.

    &#13 ;

    Questions juridiques que les propriétaires de boutiques en ligne doivent connaître

    Maintenant que nous avons abordé les considérations juridiques fondamentales pour le lancement d’une boutique en ligne, il est temps de passer aux questions juridiques secondaires dont vous devez être conscient.

    Enregistrez votre marque de commerce :

    DepositPhotos

    Sur le marché concurrentiel en ligne, une marque est un atout précieux. Elle permet de différencier votre entreprise et votre marque de vos concurrents.

    De plus, si vous décidez un jour de vendre votre magasin de dropshipping, avoir une marque déposée est un atout précieux. Il peut faire votre affaire plus de valeur si et quand vous décidez de vendre.

    Le United States Patent and Trademark Office (USPTO) est une ressource à laquelle vous pouvez accéder pour recueillir des informations, poser des questions, vérifier le registre des marques actuelles et entamer le processus d’enregistrement de la marque ou du brevet.

    Protection « Safe Harbor » :

    Saviez-vous qu’un site de commerce électronique pouvait être jugé responsable du contenu protégé par le droit d’auteur publié par des tiers sans l’autorisation du propriétaire ? L’inscription à la protection de la « sphère de sécurité » sur le site Web du droit d’auteur américain pourrait l’empêcher.

    Lisez la suite pour savoir comment fonctionne le Digital Millennium Copyright Act (« DMCA ») et si vous en avez besoin pour votre entreprise.

    Lois sur l’email marketing :

    DepositPhotos

    Si vous envisagez de collecter les e-mails de vos clients afin d’envoyer des messages destinés à vendre, éduquer ou fidéliser une marque, vous devez connaître les lois sur le marketing par e-mail.

    Le marketing par e-mail est une forme de « marketing de permission », ce qui signifie que les clients doivent être autorisés à se retirer et qu’il existe des exigences légales sur la façon dont cela fonctionne.

    Pour commencer, assurez-vous de vous familiariser avec les règles et réglementations suivantes :

    • CAN-SPAM. Le Controlling the Assault of Non-Solicited Pornography and Marketing Act. La loi CAN-SPAM fixe des règles concernant le courrier électronique commercial.
    • GDPR. Le règlement général sur la protection des données vise à protéger les données personnelles des individus au sein de l’Union européenne.
    • CASL. La législation canadienne anti-spam. Elle contribue à protéger les Canadiens tout en veillant à ce que les entreprises puissent continuer à être compétitives sur le marché mondial.

    Une fois que vous commencez à faire du marketing par courriel, vous devez vous assurer que vous êtes légalement en conformité avec les lois anti-pourriel de votre pays d’affaires. Ces règles diffèrent légèrement selon les régions, mais l’esprit de la loi est le même.

    Nous avons compilé une liste d’éléments communs qui sont souvent requis par cette législation, et qui font partie des lois américaines CAN-SPAM.

    Meilleures pratiques pour la conformité légale du marketing par courriel :

    1. Demandez à vos clients de s’inscrire.

    2. N’utilisez pas d’informations d’en-tête fausses ou trompeuses ni de lignes d’objet trompeuses.

    3. Identifiez le message comme étant une publicité (le cas échéant).

    4. Indiquez votre adresse ou votre emplacement.

    5. Expliquez le processus d’exclusion et donnez la possibilité de vous désabonner.

    6. Honorez la demande de désinscription d’un client dès que possible.

    7. Surveillez ce que les autres font au nom de votre entreprise (si vous externalisez le courrier électronique).

    8. Stockez les informations de consentement de vos clients.

    9. Soyez au courant des modifications et des changements apportés aux lois sur le courrier électronique s’ils se produisent.

    Le Dropshipping est-il légal sur Amazon et eBay ?

    Le dropshipping est légal sur eBay et Amazon, ou du moins il est généralement acceptable. Vous devez simplement vous assurer que vous respectez leurs exigences en matière de dropshipping. Il y a une bonne et une mauvaise façon de faire du dropshipping sur eBay et Amazon. Sachez faire la différence !

    Nous savons qu’elles sont longues, mais il est essentiel que vous lisiez et compreniez les exigences des vendeurs en ligne si vous souhaitez utiliser l’une de ces plateformes, ou les deux. Pour l’instant, nous allons vous donner un aperçu rapide des choses à faire et à ne pas faire, afin que vous ayez une idée générale de ce à quoi vous devez faire attention.

    Utilisation correcte de la plateforme :

    L’utilisation appropriée consiste à trouver des produits uniques et sûrs auprès d’un fournisseur, puis à les télécharger sur votre boutique. En général, sur ces sites, le délai d’expédition est de la plus haute importance et vous devrez donc vous associer à un fournisseur fiable en qui vous pouvez avoir confiance pour respecter les délais d’expédition demandés.

    Quelques éléments supplémentaires à prendre en compte avant de vendre sur ces plateformes :

    • Directives et documentation sur l’emballage.
    • Accepter et respecter le processus de retour.
    • Respecter les politiques et les accords de chaque plateforme (en dehors des vôtres).
    • Produits interdits que vous ne pouvez pas vendre sur le site.

    Si vous souhaitez vendre sur eBay ou Amazon, il est essentiel de vous rendre sur leurs sites respectifs et d’étudier leurs directives. Dans le cas où vous seriez fermé, cela pourrait non seulement avoir un impact sur votre capacité à faire des affaires avec eux, mais cela pourrait aussi diminuer votre marque si quelque chose devait revenir sur votre propre boutique en ligne.

    Violations de l’éthique :

    L’une des façons de s’attirer des ennuis sur eBay et Amazon est de s’approvisionner en produits auprès d’autres magasins en ligne, de majorer les prix et de les vendre ensuite sur ces plateformes. Certaines personnes ont trouvé des articles dans des endroits comme Walmart ou Costco et les ont simplement téléchargés sur leurs comptes de vendeur sur eBay et Amazon.

    Il s’agit d’une inflation des prix de détaillant à détaillant, qui vous mettra dans l’eau chaude. Ne vous aventurez donc pas sur ce terrain. En ne vous approvisionnant pas auprès d’un grossiste, non seulement vous manquez d’éthique envers vos clients, mais vous violez également les règles de la plateforme, ce qui peut vous coûter votre compte vendeur.

    DepositPhotos

    Exigences légales du Dropshipping : Questions relatives aux produits

    La façon la plus simple de s’attirer des ennuis dans le commerce électronique est de vendre des produits pour lesquels vous n’avez pas d’autorisation.

    Beaucoup de gens veulent vendre des articles avec des logos qui sont populaires, ou ont des marques reconnaissables sur lesquelles ils peuvent capitaliser. Mais vendre un produit auquel vous n’avez pas droit, et vous pourriez vous retrouver dans une situation où cela vous coûterait plus en frais juridiques que ce que vous auriez jamais gagné en dropshipping. Il s’agit donc d’une erreur à éviter.

    Il est également important que vous vous protégiez de la responsabilité légale. Si quelque chose de négatif devait se produire du côté du consommateur, en tant que détaillant, vous pourriez être exposé à la responsabilité d’un produit défectueux ou défectueux.

    La meilleure façon d’éviter ces deux situations juridiques délicates est de travailler avec des fournisseurs de dropshipping réputés.

    Lisez votre contrat de fournisseur ! Est-il stipulé que votre fournisseur vous indemnisera en cas de procès pour responsabilité du produit, négligence ou toute autre réclamation éventuelle faite par un consommateur ou toute autre personne ?

    C’est le genre de choses dont il faut être conscient dès le départ. Examinons de plus près certains problèmes potentiels liés aux produits et ce que vous pouvez faire pour réduire vos risques.

    Assurance responsabilité civile produits

    DepositPhotos

    En ayant une licence commerciale et en créant une entité commerciale, vous pouvez réduire votre responsabilité personnelle si un problème survient avec un produit acheté sur votre boutique en ligne. C’est pourquoi, même si cela n’est pas nécessairement requis, de nombreux avocats vous conseillent de faire les deux.

    Comme le dit le vieil adage, « attendez-vous à l’inattendu quand vous vous y attendez le moins ».

    Cela est particulièrement vrai aux États-Unis, qui ont tendance à être un pays très litigieux. Si, pour une raison ou une autre, un défaut dans un produit que vous vendez cause un problème, vous pourriez vous retrouver à vous défendre devant les tribunaux.

    Dans le cas du dropshipping en particulier, l’approvisionnement de produits en dehors des États-Unis à partir de sites tels qu’AliExpress peut augmenter la possibilité de défauts de produits en raison de réglementations de production différentes. Prendre des mesures pour se protéger n’est jamais une mauvaise idée.

    Nous ne le répéterons jamais assez, votre première ligne de défense est de vous associer à des fournisseurs de dropshipping de haute qualité, réputés et éthiques. S’ils proposent des produits fabriqués aux États-Unis, au Canada ou dans l’Union européenne, qui sont soumis à des normes plus strictes, c’est encore mieux.

    Vous pouvez également envisager de souscrire une assurance responsabilité civile produits. Il s’agit d’une forme d’assurance responsabilité civile générale qui vise à protéger votre entreprise contre les risques financiers et juridiques liés à des produits de mauvaise qualité vendus par votre entreprise.

    Puisqu’elle couvre les frais juridiques et judiciaires de la défense de toute réclamation qui pourrait survenir en raison d’un produit défectueux (dommages corporels, dommages matériels, pertes financières, etc.), elle peut être une excellente option pour réduire davantage votre risque juridique.

    Questions relatives aux marques de commerce et aux droits d’auteur

    DepositPhotos

    L’un des moyens les plus faciles de faire face aux défis juridiques dans le domaine du commerce électronique est peut-être de vendre des produits protégés par des droits d’auteur. Les produits marqués et protégés par le droit d’auteur sont des formes de propriété intellectuelle. Si vous vendez un produit auquel vous n’avez pas droit, vous risquez d’être poursuivi en justice.

    Les produits qui entrent dans cette catégorie sont souvent associés à des artistes populaires, des équipes sportives et des marques qui s’alignent sur la culture pop et la mode. Il est donc préférable de rester à l’écart de ce type de produits à moins d’être sûr à 100% d’avoir le droit de les vendre.

    Une marque est définie comme un symbole, un mot ou des mots qui sont légalement enregistrés ou établis pour être utilisés par une société ou un produit représentatif. Alors qu’un droit d’auteur est le droit légal exclusif, accordé à l’auteur, d’imprimer, de publier, d’exécuter, de filmer ou d’enregistrer du matériel littéraire, artistique ou musical, et d’autoriser d’autres personnes à faire de même.

    Si ces deux notions semblent similaires, c’est parce qu’elles le sont. La différence est que chacun protège un type d’actif différent ; les marques commerciales aident à protéger les éléments qui définissent les marques (tels que les logos), les droits d’auteur protègent les œuvres artistiques et littéraires telles que la musique et les livres.

    En tant que fan d’une équipe sportive, d’un musicien ou d’une icône culturelle, il est logique que vous souhaitiez vendre des articles liés à ce que vous aimez. Mais pour éviter de vous retrouver dans l’eau chaude, il est généralement préférable de ne pas le faire.

    Encore une fois, pour ces articles, vous devez être sûr à 100 % que vous et votre fournisseur en gros êtes légalement autorisés à vendre des produits portant un logo ou une image protégés par une marque ou un droit d’auteur. Dans ces cas, il est préférable de consulter un avocat avant de procéder.

    Contrefaçons et imitations

    DepositPhotos

    Un autre problème juridique auquel un entrepreneur de dropshipping peut être confronté est la vente d’articles contrefaits. Les contrefaçons et les knockoffs sont conçus pour ressembler exactement au produit original avec des changements mineurs, tels qu’une altération du logo ou du matériau original, et sont généralement proposés à un prix beaucoup plus bas.

    Les clients peuvent croire qu’ils achètent un véritable original. Il s’agit donc d’une pratique commerciale trompeuse qui pourrait donner lieu à des poursuites judiciaires si et quand les consommateurs remarquent que quelque chose ne va pas.

    Sachez qu’il existe des fournisseurs peu scrupuleux qui essaient de faire passer des marchandises de marque pour des « vraies ». Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, par exemple si vous voyez des « Apple AirPods » affichés à un prix bien inférieur à la valeur du marché, il s’agit probablement d’un faux.

    Soyez prudent et évitez les produits de « marque » dont vous ne pouvez pas vérifier l’authenticité.

    Produits limités et interdits

    Outre le fait d’éviter les produits de contrefaçon ou de marque déposée qui peuvent donner lieu à des procès en contrefaçon, vous devez également connaître les lois relatives aux catégories de produits restreintes et interdites.

    Si vous envisagez de vendre sur Amazon, eBay ou Shopify, sachez que ces plates-formes ont des politiques de restriction des produits que vous devez respecter sous peine de perdre votre compte vendeur. Lisez l’intégralité de la politique et assurez-vous de ne proposer aucun des articles figurant sur leurs listes de produits restreints ou interdits dans votre boutique en ligne.

    En outre, il est important de comprendre les lois du pays dans lequel vous envisagez de vendre. Assurez-vous que vous avez le droit de vendre une catégorie de produits avant de télécharger ces articles dans votre boutique.

    Certains produits à usage restreint peuvent être vendus légalement avec une licence appropriée. Les catégories courantes de cette liste comprennent les alcools, les médicaments et certains produits alimentaires.

    Les produits interdits, en revanche, sont totalement prohibés et ne doivent jamais être ajoutés à votre boutique en ligne. Selon le pays dans lequel vous exercez votre activité, la liste des produits soumis à des restrictions et celle des produits interdits peuvent différer.

    De plus, les listes de produits interdits sont continuellement mises à jour, il est donc toujours important de vérifier à nouveau. Les catégories courantes de produits interdits comprennent les atteintes à la propriété intellectuelle, les armes, l’argent liquide, les drogues, la pornographie, les animaux et les plantes, les déchets médicaux ou les substances toxiques, les métaux et les pierres précieuses, les aérosols, ainsi que tout ce qui est illégal dans le pays vers lequel vous prévoyez d’expédier des marchandises.

    Légalité du Dropshipping : Principaux points à retenir

    DepositPhotos

    Le dropshipping est-il légal ? Il y a une réponse simple (oui !) et une réponse plus complexe.

    Tant que vous faites constamment des recherches, que vous respectez les pratiques commerciales éthiques et que vous consultez un avocat si nécessaire, vous devriez être en mesure d’éviter toute erreur juridique coûteuse qui pourrait découler des situations mentionnées ci-dessus.

    Rappelez-vous la règle d’or du dropshipping, si quelque chose semble « trop beau pour être vrai », il pourrait l’être. Il est essentiel que vous fassiez preuve de diligence raisonnable pour vérifier les fournisseurs avec lesquels vous travaillez et les produits que vous vendez.

    Voici les points essentiels à retenir pour réduire votre risque juridique en matière de dropshipping :

    1. Obtenez une licence commerciale : Cela permet d’imposer vos produits et vos bénéfices, et de limiter votre responsabilité en cas de problème. En outre, elle contribue à améliorer la légitimité de votre magasin aux yeux des consommateurs et des fournisseurs.

    2. Créez des documents qui décrivent vos pratiques commerciales : Il s’agit notamment d’une politique de remboursement, d’une description de vos accords juridiques, des conditions générales de votre site Web, de votre politique de confidentialité et de toute clause de non-responsabilité relative aux produits et aux pratiques dont vous pourriez avoir besoin.

    3. Suivez les  » meilleures pratiques  » éthiques en matière de marketing : Utilisez les plateformes de commerce électronique et de médias sociaux sans manipuler les règles. Ne soyez pas trompeur dans votre publicité, et suivez toutes les règles du marketing par e-mail.

    4. Vendez des produits sûrs et appropriés : Travaillez avec des fournisseurs de dropshipping réputés. Ne vendez que des produits authentiques que vous avez le droit de vendre, en particulier ceux qui sont des marques déposées ou des marques de fabrique.

    Source de produits de haute qualité fabriqués aux États-Unis pour votre magasin de dropshipping

    Si votre public cible comprend des consommateurs soucieux de l’environnement ou de la santé, et si vous recherchez des produits de haute qualité à vendre, n’hésitez pas à consulter GreenDropShip. Nous sommes un fournisseur réputé de produits naturels et biologiques « Made in USA » en dropshipping.

    En fait, GreenDropShip propose un inventaire complet de plus de 20 000 produits de marque, y compris des produits gastronomiques et des articles spécialisés dans un large éventail de catégories telles que l’alimentation et les boissons, les bains et les soins du corps, les vitamines et les suppléments, les articles ménagers, les articles pour bébés et plus encore.

    GreenDropShip s’intègre également de manière transparente à Shopify et WooCommerce via nos flux de produits. Nous avons également lancé une application de dropshipping Shopify qui rend la vente de nos produits en ligne plus facile que jamais. Au moment de la rédaction de cet article, notre application est la seule application Shopify qui vous permet de faire de la livraison directe de certains articles spécialisés comme les produits d’épicerie.

    Rejoignez GreenDropShip et commencez à vendre des produits naturels et biologiques dès aujourd’hui !

    Laisser un commentaire